Un coucher de soleil

Coucher de soleil au Petrel Blanc
Coucher de soleil au Petrel Blanc

Alors des volutes de feu
Dévorent d’immenses prairies,
S’élancent, et, du zénith bleu,
Pleuvent en flots de pierreries.

Un coucher de soleil – Poèmes barbares – Charles Marie René Leconte de Lisle (1818 † 1894)

, markiert

Kommentar verfassen